Textes historiques, images et photos

Il y avait bien sur l'agriculture et le vin, mais une part importante de l'économie revient à l'activité textile et aux tisserands de la ville. Une activité principalement masculine, qui a contribuée au commerce de Francescas. (Négoce, port et océans du XVIe et XXe siècle (2000)
Depuis le Moyen-âge Francescas a été un lieu de production textile. D'Henri 1er d'Albret, roi de Navarre et fondateur de la première industrie textile en Béarn, à son petit-fils Henri IV, qui installera en France le travail de la soie, le château de Nérac est l'endroit idéal pour rappeler à quel point le vocabulaire qui désigne ses vêtements était, pendant l'Ancien Régime, un marqueur social déterminant.
1750: A Bordeaux en parle de l'industrie textiles (draps de Montauban, Agen et Nérac), important pour son port et l'export.
Le nombre surprenant des tisserands, couturières et peigneuses de laine au fils de temps prouve l'importance de cette profession dans cette commune.
Le roman "La guerre des amoureux en 1588", écrit par le Général Baron de GONDRECOURT, commandant de l'Ecole militaire de Saint-Cyr, et Conseiller Général du canton de Francescas en 1869, raconte une histoire d'amour, qui joue à Francescas, principalement dans la maison princière sur la Place Centrale, qui a su créer sa richesse grâce au commerce textile.
Ce métier de tisserand ayant totalement disparu aujourd'hui, il a été représenté par 17 tisserands déclarés en 1846 à cette époque sur la commune. Que tissaient-ils? De la laine certainement et peut-être d'autres fibres textiles, du lin ou autre. Dix entre eux résidaient hors agglomération et cinq étaient mariés. Si l'on considère, que les épouses, en dehors de leurs tâches ménagères, devraient participer aux activités professionnelles, selon l'usage du temps, cela fait 29 personnes pour un seul métier. D'autre part, sur 3 fils en âge, d'exercer un métier, un seul est tisserand et sur les deux autres, un seul est sabotier, cependant le dernier n'apparaît pas, alors que son père emploie un ouvrier.