Textes historiques, images et photos

Les actualités

Les actualités de l'économie et de la vie sociale à Francescas

ligne de séparation

Vous avez une réclamation ou vous souhaiter vous exprimer,
apporter des informations en ce qui concerne Francescas,
sa région et son histoire, notre livre d'or est à votre disposition ici

ligne de séparation

 

Le pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour les marchés gourmands et marchés de producteurs en Lot-et-Garonne ?

Publié le 18/07/2021

Ils sont inscrits dans l’ADN du Lot-et-Garonne et en font indéniablement son charme. Ils sont courtisés aussi bien par les locaux que par les touristes, heureux de découvrir les charmes gastronomiques de notre région. Bien entendu, accompagné (toujours avec modération) d’une bonne cuvée de Buzet, du Bruilhois, du Marmandais ou d’un autre vignoble du coin. Chaque été, les marchés gourmands (portés généralement par les municipalités) ou ceux des producteurs (initiés par la Chambre d’Agriculture) attirent plusieurs centaines de convives autour de leurs tables. Il n’y a pas un seul jour sans marché gourmand et succulent dans notre département.
Pourtant, les dernières annonces présidentielles ont donné quelques aigreurs aux différents organisateurs. L’instauration annoncée du pass sanitaire, à l’entrée des bars et des restaurants, aura-t-elle des répercussions sur ces rendez-vous gourmands. Elle serait mise en place à partir du mois d'août. Des contraintes déjà appliquées aux discothèques.
Pas de réponse officielle

Du côté de Nérac, dans un des marchés les plus courtisés de Lot-et-Garonne, le maire Nicolas Lacombe «n’a pas de nouvelle officielle». «Nous n’en savons rien pour le moment», précise-t-il «si le pass sanitaire est imposé, encore faut-il voir les conditions de mise en œuvre». Le premier magistrat s’interroge «sur le personnel missionné à faire le contrôle et avec quels outils». Une mise en place qui nécessitera «de reconfigurer le marché avec une seule entrée pour s’adapter à cette éventualité». Même interrogation du côté de Lamontjoie avec le maire Pascal Boutan. «Justement, on va se renseigner et on va se rapprocher de la Chambre d’Agriculture», souligne-t-il. Mais, l’élu se montre interrogatif. «On en a déjà fait deux, il en reste sept. On est parti sur l’option de les maintenir sauf si cela se durcit trop et que cela devient intenable». Il prend exemple sur l’été dernier où ces rendez-vous gourmands avaient «été maintenus avec la mise en place d’un protocole sanitaire strict».
«Tout le monde avait le masque. Une fois qu’ils étaient assis, ils enlevaient le masque. Les gens avaient respecté. Maintenant, je ne sais pas comment les gens prendront cette mesure du pass sanitaire», s’inquiète-t-il.
Une organisation «qui serait ingérable»

Du côté de Colayrac, Claude Dulin, adjoint au maire, est vraiment circonspect.«On verra début août quand le pass sanitaire est censé entrer en vigueur. Mais, nous concernant au vu du site, ça sera impossible de les maintenir». Une organisation qui «serait ingérable» pour l’élu colayracais qui attend désormais d’avoir des confirmations quant à ces dispositions sanitaires mises en place par le gouvernement. Une situation dans laquelle se retrouvent de nombreuses communes.
Double réglementation

Du côté de la préfecture de Lot-et-Garonne, on reconnaît «qu’elles sont nombreuses à se renseigner sur les conditions d’organisation de ces rendez-vous». Mais, à ce jour, aucune décision officielle n’est arrêtée au sujet des marchés gourmands. «Nous attendons des précisions», reconnaît Jean-Philippe Dargent, directeur de cabinet du préfet de Lot-et-Garonne. Le représentant de l’Etat explique ces moments conviviaux sont régis par la réglementation, d’un côté, des marchés et de l’autre des restaurants. Une caractéristique qui placerait donc ces marchés gourmands sous l’obligation de la mise en place du pass sanitaire qui doit entrer en vigueur dans le courant du mois d’août en ce qui concerne les bars et les restaurants.
D’ailleurs, il sera difficile pour certaines communes de maintenir l’accès libre à ces rendez-vous sur leur place de village surtout si dans le même temps des restaurateurs sont dans l’obligation de vérifier le schéma vaccinal complet ou le résultat d’un PCR de leurs clients.
Un véritable imbroglio qui pourrait contrarier - certes - les organisateurs de ces moments gastronomiques et festifs et surtout vexer locaux et touristes assoiffés de ces plaisirs simples. Et continuer ainsi à profiter des effluves de magrets ou de cœurs de canard virevoltant sur les planchas avec quelques oignons confits faisant le bonheur de nos papilles...
"Il faut annuler le pass sanitaire", pour l'UMIH 47

«Je ne vois pas comment on va demander un pass sanitaire à un client qui va aller boire un café ou un verre dans un établissement sur une place de village et rien lui demander quand il va traverser pour aller manger dans un marché gourmand». Pour Jean-François Blanchet, président de l’UMIH (Union des Métiers et de l’Industrie de l’Hôtellerie) de Lot-et-Garonne, il ne faut pas «se tromper de combat». Pas question pour le responsable départemental d’entrer en bataille contre ces organisateurs. «On demande l’annulation du pass sanitaire», explique le président «On souhaite l’installation d’une signalétique qui précise que le pass saniaire est obligatoire. Que les gendarmes viennent contrôler s’il le faut mais que l’on nous demande rien à nous. Nous ne sommes pas habilités pour faire ces contrôles».
Comme une impression «d’être pris en otage».
«On nous demande des choses qui sont compliquées. On nous retire 60% de notre clientèle. Déjà que c’es compliqué, on ajoute encore de l’incertitude», conclut Jean-François Blanchet.
Réponse dans les prochaines heures sur cette question avec le débat à l’assemblée nationale qui va se saisir de l’élargissement du pass sanitaire.

ligne de séparation

Les mercredis à la "grange solidaire"

grange solidaire

Publié le 14/07/2021

La "grange solidaire" de l’association Bon Temps Cueillir ouvre ses portes tous les mercredis de l’été jusqu’au 1er septembre, de 18 h à 21 h, à l’occasion du marché gourmand franciscain. Une ouverture complétée par les samedis 24 juillet, 7 août et 21 août, de 10 h à 16 h. Un local, véritable caverne d’Ali Baba, où peuvent se dénicher l’objet, le vêtement ou encore la vaisselle que vous recherchez.

L’association a vu cette année s’annuler toutes ses manifestations dont le bénéfice permet de participer aux sorties des personnes âgées de la maison de retraite des Prés du Moulin franciscain : sorties au cinéma, produits d’hygiène….

Le souhait des bénévoles ; voir un nombreux public pousser la porte. Un encouragement pour ceux qui s’investissent et donnent de leur temps pour améliorer le cadre de vie des seniors en maison de retraite.

ligne de séparation

 

La vie est de retour à Francescas

Un marché gourmand et un marché nocturne

sont le fer de lance d'une activité qui reprend ses droits

dans ce village

 

marché gourmand  
  marché nocturne

ligne de séparation

 

Nomdieu. Les élèves de l’école de musique en audition

Publié le 06/07/2021 (La Dépêche)

Fin d’année pour les élèves de l’école de musique du Nomdieu. Une école qui a pris son rythme de croisière et compte à ce jour une quinzaine de recrues tous âges confondus. Un plus pour le village, souligne le maire Jean-Pierre Lussagnet qui a mis à disposition un local pour les cours de musique.

Dimanche, les auditions ont débuté. Le professeur Honorine Burgalasse, musicienne accomplie, entrée au conservatoire de Tourcoing à l’âge de 5 ans (piano, clarinette, chant, solfège et orchestre).

À 16 ans, elle rejoint les conservatoires de Marmande et de Bordeaux. A 23 ans, elle intègre sa première banda, "Les Durs à cuire à Duras".

En 2010, elle adhère à l’association Occitania Banda tout en dispensant des cours de musique. Accompagnée de son homologue Claude Thibault à la guitare et à la batterie ils ont fait passer les auditions sous le regard bienveillant des parents. Des interprétations de la "Valse de Chopin "en passant par "Kalinka", "Toi + moi" de Grégoire, la vie en rose de Piaf… Chacun a donné le meilleur avec son instrument de prédilection.

Une école qui fait des émules

Dimanche, quelques inscriptions ont été prises pour la rentrée.

De futures élèves venues des communes voisines de Francescas, Lamontjoie et Nérac. "Nous avons suivi des copines enchantées par la convivialité qui règne pour les cours. En plus le village est charmant, nous pouvons prendre un café en terrasse du restaurant juste à côté en sortant des cours". Les inscriptions sont d’ores et déjà lancées pour la reprise des cours en septembre qui auront lieu le samedi matin.

Pour tout renseignement, Honorine au 06 33 34 20 52.

ligne de séparation

Marché gourmand et cinéma en plein air à Francescas

marché 2021

Publié le 05/07/2021 à 05:11 , mis à jour à 10:41

Mercredi soir 7 juillet et chaque mercredi de l’été, les marchés gourmands sont de retour et se tiendront sur la place du village franciscain. Une exception toutefois pour le mercredi 14 juillet. Un premier rendez-vous pour ce petit marché que l’on peut qualifier de feutré, compte tenu de la configuration de la place, mais tout aussi gourmand. Ceux qui le fréquentent depuis plusieurs étés ne s’y trompent pas. Chaque année, fidèles, ils s’accordent pour apprécier sa convivialité, son esprit famille et des retrouvailles pour échanger au calme autour d’une table. Côté gourmand, chacun aura l’occasion de concocter son menu avec un large éventail de choix à découvrir sur les nombreux stands. Tables et chaises sont naturellement mises à disposition.
"Les Vétos" en projection

Une séance de cinéma en plein air viendra clôturer cette première soirée. Au programme "Les Vétos". Nico interprété par l’acteur Clovis Cornillac, dernier véto du coin se démène pour sauver ses patients, sa clinique et sa famille. Quand Michel son associé lui annonce son départ à la retraite il le rassure. "Ne t’en fais pas, j’ai trouvé la relève". Sauf que… Projeté à partir de 22 h 30 sur la place le film reflète la ruralité des zones rurales d’aujourd’hui. Cette projection sera suivie de quatorze autres sur le territoire de l’Albret. Cette opération est portée par Albret Communauté, le cinéma Le Margot de Nérac, et Utopie l’Ecran livradais.

ligne de séparation

Le journal der la Communauté de Commundes des Coteaux

Voici ci-dessous le lien vers le site Internet qui vous donnera toutes les informations utiles

Coteaux.albret

ligne de séparation

Livre sur Francescas - Village Millenaire

ISBN:978-2-9547690-0-4 9782954769004 (https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454074208)
Vous souhaitez acquérir ce livre, merci de contacter le webmaster