La mairie avec la Poste avant 1945

La poste et son histoire

La Poste
Adresse: le musée de boîte en fer blanc

Heures d'ouverture pour la période
du 01/01 au 31/12 2019

Mardi: 09:00 à 12:30 heures
Mercredi: 09:00 à 12:30 heures
Jeudi: 09:00 à 12:30 heures
Vendredi: 09:00 à 12:30 heures
Samedi: 09:00 à 12:30 heures

Quelques détails historiques:

La distribution du courrier, essentiellement réservée aux grandes villes et à Paris depuis la création de la Petite Poste en 1760, va s’étendre à l’ensemble du territoire à partir de 1830. Des facteurs portent désormais, un jour sur deux, lettres et colis jusque dans les campagnes, même dans les zones les plus reculées. Il faudra attendre 1864 pour que la distribution se fasse six jours sur sept.

1791: Le canton de Francescas a un bureau de l'enregistrement et des domaines, un bureau de la poste aux lettres qui dessert tout le canton

1828-1854: Frin Baleton

18 septembre 1842: LÉ CONSEIL GÉNÉRAL (même séance du 18);
Attendu que lés facteurs ruraux du canton de Francescas ne peuvent suffire à la tache trop considérable qui leur est imposée , et que la création d'un bureau de distribution des lettres au chef-lieu de ce canton offrirait le double avantage d'alléger très sensiblement le travail des facteurs, et de pourvoir en même temps à ce que le service de la distribution s'effectuat à Francescâs d'une manière intelligente, prompte et régulière ; Exprime le voeu de l'établissement d'un bureau de distribution des
lettres à Francescas.

1846: Bureau de poste - (Almanach Royal et National pour l'année 1846)

Pendant près de vingt ans, de 1834 à 1853, les bras des mécanismes des tours du télégraphe Chappe ont animé les coteaux au nord de la Garonne, dans la traversée du département de Lot-et-Garonne. «Les signaux de ce télégraphe inventé par Claude Chappe en 1 792 n'ont fait que survoler le département pendant les dix premières années, transmettant entre Bordeaux et Toulouse — entre Paris et tout le sud de la France — les nouvelles gouvernementales» raconte Jean-Pierre Volatron. «En 1844, une Direction est créée à Agen ! Le préfet et la population du département sont alors informés dans de très courts délais de ce qui se passe dans le reste de la France. À l'heure des diligences, c'est une accélération considérable de la diffusion de l'information. En 1853, le télégraphe électrique arrive à Agen, améliorant encore plus les relations puisqu'il est ouvert au public.»

1853-1854: SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL GENERAL
Le bureau de distribution de de la Poste de Francescas doit être érigés en direction

1859: Un membre de la 5e Commission du Conseil Générale fait le rapport suivant :
Les rapports commerciaux qui existent entre Lectoure et Nérac avaient inspirés les voeux qu'un service postal fût établi entre ces deux villes, par Francescas. Un service a été établi de Lectoure à Ligardes pour faciliter le transport des dépêches dans les communes desservies par le bureau de distribution de cette dernière localité. Il en existe un autre de Francescas à Nérac. Pour satisfaire aux besoins du commerce, il est nécessaire de remplir la lacune entre Ligardes et Francescas, en prolongeant le service de Lectoure jusqu'à Francescas ou celui de Nérac jusqu'à Ligardes, et de les faire correspondre..

1867: Philippe-Balzamine-Licarcis Bonet, facteur rurale

1871: SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL GENERAL
Il reste encore onze cantons entièrement dépourvus de communications télégraphiques et il est facile de juger par l'évaluation de la dépense qu'occasionnerait la pose des fils et des poteaux que, sans le concours du Conseil général, cette situation ne serait pas près de cesser. Francescas —

1875: SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL GENERAL
La commune de Francescas sollicite une subvention pour l'établissement d'un bureau télégraphique.

24 août 1878: La commission propose d'émettre le voeu suivant : Considérant que le canton de Francescas ne retire par les avantages qu'il est en droit d'exiger du courrier de Francescas à Nérac, et subit, sans raison ni motif, un retard considérable auquel il serait facile de remédier, en changeant les heures d'arrivée et de départ de son courrier spécial, émet le voeu, que le courrier de Nérac à Francescas, au lieu de partir à 5 heures du soir, n'en parte qu'à 5 heures du matin, après le passage du courrier de Port-Sainte-Marie à Condom.
M. BOUET (conseiller - général) présente les observations ci-après : Le bureau de poste de Francescas est desservi par un courrier spécial partant, de Nérac, à 5 heures du soir, après le passage du courrier parti d'Agen, à 2 heures du soir, à destination de Mont-de-Marsan. Les dépêches n'arrivant à Francescas qu'à 7 heures du soir ne peuvent être distribuées que le lendemain dans la banlieue et les autres communes du canton.
Francescas (ville) a une distribution, le soir, à 8 heures. Si le courrier, au lieu de partir de Nérac pour Francescas à 5 heures du soir n'en partait qu'à 5 heures du matin, après le passage du courrier de Port-Sainte-Marie à Condom, les dépêches resteraient, il est vrai, toute la nuit au bureau de Nérac; mais elles n'en seraient pas moins rendues bien à temps, le lendemain à Francescas pour être distribuées, à l'heure fixée par le service actuel.

1883: SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL GENERAL
Dans le but d'activer la distribution des correspondances et de diminuer le travail excessif qui incombait à certains facteurs, de nouveaux emplois ont été créés : à Francescas, le 1er février 1883, pour les communes de Lasserre et de Moncrabeau

1900: Postes et télégraphes ont été nommés: Mme Guy, dame emplyée à Bordeaux, à la recette de Francescas

1912: Service téléphonique - L'administration des télégraphes va faire procéder à l'établissement de lignes électriques, destinées à relier les localités de La Monjoie et Francescas au réseau téléphonique général. Un tracé de cette ligne, indiquant les propriétés privées où il doit être placé des supports (ou conduits) restera pendant trois jours consécutifs, à partir du 14 mai 1912, déposé à la mairie des communes de La Montjoie et Francascas, où les intéressés peuvent en prendre connaissance et présenter leurs observations ou réclamations.

Rue de Bordeaux avec le bureau de La Poste 1930

1911: Joseph Mazèret, facteur et Mme Vican

1914-1918: Pendant la guerre, Mme Vica, était responsable de la Poste.

1914: M. Fournet (Joseph), facteur rural

1919: M. Fristalon (Hubert), facteur rural

1920: Fournet

1921: Le bureau des Poste est transféré à la maison Vican, rue porte de Bordeaux. Le budget est de 44 267,04 francs.

1927: Dans les P.T.T. sont nommés receveurs: Mme Malric

1931: P.T.T. Receveur - Mme Chevalier, de Francescas est muté à Saint-Germe

1932: Service P.T.T.: Receveurs et receveuses de 6e classe à Francescas: Mlle Cebert

En 1935, par le décret du 19 juillet 1935 (BO PTT 1935 n°23 page 509) relatif à l'établissement du téléphone automatique-rural et le décret complémentaire du 30 octobre 1935 (BO PTT 1935 n°33 page 808), le système téléphonique dit " système automatique-rural", plus 'automatique' dans le nom que dans la réalité, est adopté en France, il se fera avec du matériel R6
Préféré au système automatique ROTARY 7D au coût jugé trop élevé (celui-ci sera en revanche déployé massivement dans les campagnes de Grande-Bretagne et de Suisse), le système automatique-rural permet cependant de commencer le désenclavement de plusieurs départements ruraux laissés pour compte depuis les débuts du téléphone.
Le téléphone automatique rural du type R. 6 doit être installé dans les 40 départements suivants :
1° Départements à équiper en entier :
Ain. Allier. Ardèche. Ariège. Aude. Arrondissement de Belfort. Cher. Côte-d'Or. Drôme. Haute-Garonne. Indre. Loiret.Lot. Lot-et-Garonne. Morbihan. Nièvre. Nord. Hautes-Pyrénées. Deux-Sèvres. Tarn.Var. Vienne. Haute-Vienne. Yonne.

L'école de Francescas sur la route de Lasserre

1945: Les soeurs Fies vendent la maison sur la Place Centrale, pour faire place à La Poste.

 

 

La Poste

Les facteurs d'après-guerre:

Grand blessé de guerre, Baquieu, amputé d'un bras, capable de retourner à la pelle-bêche un très grand jardin et faisant sa tournée en vélo malgré son handicap, à une vistesse record.

Rober Cazes (bissness de bissness), grande figure, sec et noueux, capable de faire deux grands repas à une heure intervalle. Il était titulaire de la tourné la plus longue, obligé de porter son vélo en cas de mauvais temps (chemin de terre boueux). Que de discussions homérique avec une receveuse hargneuse, lors de retours tardifs.

Dugoujon, dit "cailliouet", autre facteur typique, ancien voiturier, propriétaire d'un antique petit autobus ayant longtemps assuré le service sur Nérac le samedi et Agen le mercredi, hélas souvent en retard sur l'horaire. Il a fini comme facteur rurale, grand buveur, il habitait une maison aujourd'hui démolie devant l'ancienne citadelle, la fausse maison dite de "la Hire". C'est lui qui disait ces paroles fortes en gascon:" Si vous avez une vache qui ne veut pas boire, mettez la au facteur et elle boira".

Chauvin, appariteur, ancien forgeron, son atelier était situé à la maison Tardin, côté Boulevard du Nord, actuellement maison Jean-Pierre Bisetto. C'était un eforcé de la nature, un colosse doté d'un ventre phénoménal, silhouette dont le profil aurait tenté un caricaturiste.

2007: Raymond Soucaret a également annoncé la menace qui pèse sur la quatrième classe ouverte l'an dernier, suite à la mutation de 35 familles dans le courant de l'année dernière. Mais il a aussi annoncé de nombreuses autres nouvelles, telles que la conservation du bureau de poste, la modification de l'émetteur au cours du premier trimestre 2007 afin de pouvoir capter partout, un réseau avec les portables et l'accès au haut débit Internet.

2008: Francescas. Le Wimax arrive sur le canton
«Francescas recevait pour une réunion d'information, à l'initiative du Syndicat mixte pays du Pays d'Albret, les habitants du canton intéressés par la prochaine ouverture d'un réseau d'accès internet haut débit Wimax, qualifié « d'autoroute de l'information sans fil ». Objectif prioritaire pour nombre de zones rurales souvent mal desservies : compléter le réseau ADSL pour fournir le haut débit à tous avec en pratique au minimum 2Mb, sans abonnement France Télécom, grâce à la technique Wimax qui s'appuie exclusivement sur des technologies sans fil. La société SDNUM, délégataire de service retenu par le syndicat mixte, a précisé son fonctionnement : la société exploite le réseau et en vend l'utilisation à des fournisseurs d'accès Internet. Les questions-réponses ont émaillé la suite de la réunion où ont été abordés la fiabilité de ce nouveau réseau, son fonctionnement, la réalité de la couverture, les délais de mise en service et son cout mais également les modalités des différents abonnements. Si la mise en service peut varier de 80 à 120 E avec fourniture de l'antenne et du modem, trois abonnements Internet sont proposés.»...

Publié le 09/10/2009 (La Dépêche)

Double affichage sur la commune de Francescas, samedi matin, à l'occasion de la consultation nationale sur la privatisation de la Poste. Les organisateurs du vote avaient mis à disposition pour une « votation » citoyenne une urne devant La Poste, pour l'opération lancée au niveau national par le Comité national contre la privatisation de la Poste, qui regroupe une soixantaine de partis de gauche et de syndicats, pour un débat public et un référendum sur le service postal. Une seule question : « Le gouvernement veut changer le statut de la Poste pour la privatiser. Êtes-vous d'accord avec ce projet ? ».

Débat que le bureau municipal franciscain a estimé tronqué. Pour étayer son point de vue, une affiche était installée devant le bureau de Poste « rappelant que ce vote est une mascarade » avec une mise en garde sur le déroulement de cette « votation » : « Qui a désigné les personnes responsables du bureau de vote ? Qui empêche quelqu'un de voter à Francescas et ailleurs autant de fois qu'il le veut ? Ne vous trompez pas, ce n'est pas pour le maintien de votre Poste que vous votez mais pour ou contre une privatisation qui n'est pas à l'ordre du jour. Défendre la Poste et son personnel est notre souci, nous le faisons avec fermeté et conviction. A vous de juger ! On ne vous dit pas tout ! Vous l'avez compris, la démarche est politicienne ».

A ce jour, sur le canton, Francescas est bureau de Poste de proximité, Lamontjoie et Moncrabeau sont devenues des agences postales communales. 135 personnes ont voté, 132 se sont exprimées dont deux favorables à la privatisation.

2015
Maintenir une Poste dans les villages et assurer la continuité du service face aux fermetures annoncées par la société de La poste. La question s'est également posée à Francescas.
La municipalité franciscaine n'a pas eu d'autre choix que de transformer le bureau de poste existant en agence postale communale.
Mardi en fin de matinée, cette agence postale communale installée dans les locaux du musée de la Boite en Fer Blanc a été inaugurée. Jean-Louis Coureau président de la commission départementale de la présence postale, Jacques Le Van Hong, délégué aux relations territoriales du groupe la Poste en Lot-et-Garonne, Aline Fleury directrice du secteur néracais de la Poste et du bureau néracais se sont joints au maire Paulette Laborde à cette occasion. Le maire dans son discours a relaté les modalités de la négociation qui a permis de maintenir ce service malgré les réductions d'horaires successives et les impératifs de l'entreprise La Poste. La mairie a donc contractualisé avec la Poste une convention qui assure une pérennité d'ouverture de neuf ans renouvelables de l'agence.
Approuvée par l'ensemble de l'équipe municipale ce choix permettra de conserver au cœur du village ce service de proximité indispensable au quotidien pour l'ensemble des administrés surtout dans les zones rurales.
L'agence postale est dorénavant ouverte du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30, l'accueil est assurée par Dominique Traverso.

Août 2017
Le bâtiment abritant l'ancienne Poste a été vendu


Mercredi 04 décembre 2019
Francescas est une commune du département Lot-et-Garonne où l'accès à internet fixe n'est disponible qu'avec le réseau ADSL. Bien que la fibre optique ne soit pas encore disponible, 95,08% des bâtiments de Francescas bénéficient malgré tout d'un "bon haut débit" (vitesse internet de 8 Mb/s ou plus).
Par ailleurs, 1 antenne mobile est implantée à Francescas par Orange.. 100,00% des bâtiments de la commune sont couverts en 4G par au moins un opérateur.

La commune ne possède pas d'antenne 4G+, néanmoins 1 antenne 4G y est implantée. Le réseau 5G n'est pour l'heure pas encore déployé.