La jurade pourrait être définie comme l'ancêtre du conseil municipal de chaque commune aujourd'hui. Ses membres règlent tous les usages et les habitudes de la vie quotidienne. Ils prennent des décisions, font appliquer les édits royaux, les ordonnances de l'intendant,nomment les collecteurs pour les différents impôts, infligent des amendes, dépêchent des délégués dans les cours souveraines, etc... Les jurades comporte plusieurs membres appelés les «jurats» qui se réunissent «dans l'hôtel de ville au son de la cloche et en la manière accoutumée». Ils sont aidés d'un secrétaire greffier, «secrétaire de ville», qui rédige les actes pris par la jurade. A la tête de celle-ci se trouvent les consuls dont le nombre et le mode d'élection diffèrent quelque peu selon les juridictions. Par exemple, à Francescas, ils sont 4 et restent en charge pendant deux ans, mais cela peut changer selon les élections demandées. Chaque année, le «corps de ville» procède à l'élection de nouveaux consuls. Deux sont élus les années paires et deux autres les années impaires. Ce système écarte ainsi toute vacance du pouvoir municipal. Les consuls doivent prévoir leur succession en proposant chacun deux noms, soit quatre au total, dans laquelle intervient la notion de rang. Le premier consul en charge donne deux noms pour le premier rang et le second consul donne lui aussi deux noms pour le deuxième rang. Malgré ce semblant de démocratie municipale, la jurade demeure sous l'emprise du duc de Duras. Sur la liste des quatre noms proposés, il en choisit un dans chaque rang, donnant, selon les actes annuels de renouvellement des consuls, «son croisement en faveur de quel des sujets de chaque rang qu'il lui plaira pour régir la dite charge de consul pour l'année 17..». Les consuls qui ne sont pas réélus redeviennent de simples jurats. Ce jeu de «cooptation» se déroule dans un milieu très fermé formant une oligarchie municipales dont ses membres appartiennent tous aux notables du pays et au nombre desquels certaines familles se transmettent la charge sur plusieurs générations:les Bigos, Lartigue, Ducos de St. Barthélemy, Dulong, Vivent du Jougla, Cassagneau et Daguilhe et bien d'autres.

Les livres des jurades de Francescas

A l'origine ils existaient au moins 22 volumes avec 3282 pages (feuillets, papiers et parchemins).
La partie majeure de ces archives a été détruites par l'humidité.
Veuillez trouver ci-dessous les quelques informations, qui ont pu être sauvées.

sigle des jurades

Voici quelques documents des jurades conservés aux archives départementales d'Agen
(gracieusement offerte par Mr. Pierre Simon)

Le serment des jurades en 1525

Une page du cahier de 1634

Le cahier de 1634

Le registre des livres des jurades de Francescas en 1623

Une page du registre des livres des jurades de Francescas en 1623

INVENTAIRE SOMMAIRE
ARCHIVES DÉPARTEMENTALES ANTÉRIEURES A 1790
SUFPLEMENT A LA SERIE E.

Livres de jurades de Francescas.

Les livres du 14e au 15e siècle

Les livres du 16e siècle - part I

Les livres du 16e siècle - part II

Les livres du 16e siècle - part III