bastide francescas

Les actualités économiques & sociales

La revitalisation du bourg du village en marche

Publié le 19/03/2016 (La Dépêche)
La Poste et l'ancienne gendarmerie réhabilitées avec des commerçants, artisans et mairie unis dans le même but : revitaliser le centre bourg./Photo DDM. P. G.

revitaliser le bourg francescas

Fermée la brigade de gendarmerie de l'ancien canton de Francescas et vides les logements depuis le mois de juillet 2011. L'ancien sénateur-maire Raymond Soucaret n'avait pu à l'époque infléchir la décision de fermeture. Un bâtiment propriété du conseil général qui abritait à l'époque six familles et dont le déménagement a imputé sur le commerce et la vie locale. La fermeture du bâtiment de la Poste dont le service public s'étiolait avec une restriction d'amplitude horaire, celle plus récente de l'unique bar-hôtel-restaurant, le cœur même de la bastide franciscaine frisait hier encore la désertification.
Le sursaut de commerçants et artisans

Une situation qui a interpellé dans un premier temps cinq commerçants et artisans franciscains. Comment faire revivre ce centre bourg ? Quid du bâtiment vide de la gendarmerie ? Quelle destination lui donner ?

Les idées ont germé et au final cinq d'entre eux décident de créer une société civile immobilière. La SCI franciscaine voit le jour en 2015 et achète le bâtiment de la gendarmerie. Un immeuble dont le potentiel après rénovation a permis la création d'appartements mis en location, la vente d'un lot et au rez-de-chaussée l'installation d'un office notarial. Le bâtiment de l'ancienne Poste, situé lui aussi au cœur de la bastide vient également de trouver preneur. Des travaux sont en cours et Cécile, artisan coiffeur, y installera prochainement son salon. S'y adjoindra une pièce où officiera une esthéticienne. Deux bâtiments rénovés, un apport d'habitants, des services de proximité, des commerçants et artisans qui s'investissent et espèrent donner des idées à d'autres corps de métiers. Le centre bourg «est le poumon de notre village, il faut le préserver», précise Maryline, la pharmacienne

Une agence postale communale ouverte du lundi matin au samedi matin a trouvé sa place dans le local du musée et a remplacé la Poste déficiente précise le maire. La collectivité n'a pu qu'accepter ce transfert pour une continuité et un meilleur rendu du service au public. Quant au café-restaurant, des contacts sont pris actuellement par la municipalité pour trouver rapidement un repreneur et semblerait se concrétiser. Un bâtiment qui dispose d'un emplacement idéal sous les arcades de la place du centre bourg et d'un potentiel d'accueil important entre l'activité bar, restaurant ou encore hôtel. Le maire Paulette Laborde, soucieuse d'améliorer la vie économique dans le village, se réjouit des démarches entreprises par les artisans et commerçants mais reste aussi vigilante afin d'assurer la stabilité des services existants. «L'implication de toutes les forces vives est nécessaire pour assurer et conserver les atouts qu'offre le village à la population», sera sa conclusion.

De notre correspondante Paulette Guerrini

 

ligne de séparation

 

Mentions legales | Liens | Accueil |plan du site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves Conception et maintenance : e-kommunikation.com