bastide francescas

ligne de séparation

 

La dernière séance

Élu depuis quarante-neuf ans, maire depuis quarante-six ans, Raymond Soucaret passe le relais.
« Je me suis tellement préparé à ce moment, que je ne ressens aucune conséquence néfaste. Peut-être en sera-t-il autrement lorsque la passation sera effective », commente Raymond Soucaret.
Issu d'une famille de paysans du Nomdieu, village du canton de Francescas, rien ne prédestinait Raymond Soucaret à marquer de son empreinte le département à travers sa connaissance du terrain, ses influences, ses mandats politiques, ses présidences de syndicats.
Aujourd'hui, à l'heure où il remet son mandat de maire de Francescas qu'il exerce depuis quarante-six ans, le Lot-et-Garonne voit l'un de ses plus illustres représentants se retirer officiellement de la scène, à l'âge de 91 ans, au terme d'un parcours exceptionnel.
Ses mandats de conseiller général de 1970 à 2001, conseiller régional de 1974 à 1985, sénateur de 1981 à 2001, lui ont permis de côtoyer des personnalités sous les ors de la République. Mais c'est celui de maire qu'il retient parce qu'il est « le plus attachant, le plus proche des réalités, de ses concitoyens, tant dans les moments de joie que dans les moments difficiles », dit le « retraité » qui a animé son dernier conseil municipal, vendredi, avec le vote du budget et le compte administratif au programme de la séance.

Arbitre au béret

En revanche, il a reçu un sacré coup au cœur, un soir de la semaine dernière, au Temple-sur-Lot, à l'issue de l'assemblée générale du syndicat Eau 47 dont il abandonne la présidence. Ses amis du syndicat lui avaient préparé une surprise en organisant un match de basket-ball entre Pau-Orthez et l'Union Sportive Franciscaine qu'il a de tout temps aidée en lui reversant, par exemple, son indemnité de maire et en lui trouvant des mécènes. L'ancien arbitre de basket-ball qu'il fut, connu sur tous les terrains pour son béret - « Les joueurs reconnaissaient mon humeur à la façon dont je le faisais tourner » -, a été ému, bien qu'il ne veuille rien en dire.

Un homme pudique

Raymond Soucaret, homme de pouvoir, très influent en Albret, comme l'a prouvé son opposition à l'entrée de sa commune au sein de la Communauté de communauté du Val d'Albret pour lui préférer celle des Coteaux, est aussi un homme pudique. Il ne veut rien dire de ses émotions, privilégiant les actions qu'il a entreprises, plus particulièrement dans sa commune, à travers une lettre de soutien à l'équipe sortante conduite par Paulette Laborde.

À propos de sa première adjointe depuis trois mandatures, élue depuis 1977, à laquelle il transmet le relais, il explique : « Il faut qu'elle apprenne à avaler des couleuvres », en ajoutant : « Pour ma part, je n'ai jamais attrapé d'indigestion. » C'est dire la capacité de l'ancien fils de paysan, devenu chef d'entreprise multicarte, à contourner les difficultés pour mieux imposer ses analyses et sa marque en cette terre de Gascogne qui l'a vu naître.

1.4.2014

Vendredi soir, à la mairie, il a été procédé à la mise en place du nouveau Conseil municipal, du maire et des adjoints. Raymond Soucaret, après quarante-six ans de mandat, ouvrait pour la dernière fois la séance de ce Conseil municipal en tant que doyen. Le Conseil municipal procédait ensuite au vote et désignait Paulette Laborde nouveau maire de la commune.
Paulette Laborde issue d'une vieille famille franciscaine, agricultrice et agent d'assurances, est aussi très impliquée dans la vie associative locale, notamment auprès du club phare de basket-ball. Conseillère municipale depuis 1977, premier adjoint en 2001, elle succède à Raymond Soucaret, maire depuis 1968.

le maire te les adjoints

Les adjoints sont ensuite désignés : Gérard Castillo, directeur de maison de retraite, est élu premier adjoint ; Patrice Chiesa, directeur territorial, deuxième adjoint et Jean-Louis Planté, artisan plombier, troisième adjoint.

Les commissions sont mises en place et les membres appelés à y siéger sont désignés au vote à main levée. Les délégués des principales commissions sont Paulette Laborde et Gérard Castillo, pour la communauté de communes des Coteaux de l'Albret et du Syndicat départemental Eau 47 ; Jean Gallardo, membre extérieur au Conseil municipal et Patrice Chiesa au SDEE ; Jacques Bachère au Val de Baïse ; Paulette Laborde et Jean-Louis Planté au Syndicat mixte du Pays d'Albret et Mario Lunardi au Smecton. Comme promis lors de la campagne électorale, une nouvelle commission de communication et relations publiques est mise en place, composée de quatre membres.

Maintenir les services

Une planification des réunions du Conseils municipal est d'ores et déjà entérinée, à savoir le premier lundi de chaque mois à compter du mois de mai. Pour le nouvel édile, l'action du Conseil municipal permettra d'inscrire la commune durablement dans la volonté de maintenir les services essentiels et son développement.

Le verre de l'amitié terminait la séance. Francis Sigl

 

retour

Mentions legales | Liens | Accueil |Plan du Site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves
Conception et maintenance
: e-kommunikation.com