bastide francescas

La mémoire d'un ami de longue date, Raymond Soucaret

Raymond Soucaret, 89 ans dans quelques jours, est un ami de très longue date de Jean François-Poncet. Pour l'ancien sénateur et maire de Francescas (depuis 1968), le Lot-et-Garonne «est orphelin» de celui qui a été son voisin d'assemblée au Sénat. «Il a marqué profondément le destin du département depuis trente ans. «

Raymond Soucaret est aussi orphelin «de l'homme politique et de l'homme public», de celui qu'il a aidé à mener sa carrière au milieu des années 1960. En s'adressant directement à lui hier en la cathédrale Saint-Caprais, «contre ceux qui vous avez baptisé le petit Parisien, nous avions avec quelques-uns entrepris de vous apprendre le terroir. Je dois dire que vous avez été un brillant élève…».

Soucaret - François-Poncet, un duo qui a mené le département pendant trente ans avant de se retirer progressivement de la vie politique du département, tout en restant les mémoires. «Nos liens étaient trop étroits, trop enracinés pour ne pas avoir d'affection réciproque. Liens quasi-historiques qui remontent à la création du club Avenir 47, groupuscule politique qui se réunissait au départ «sur les hauteurs des falaises de Saint-Hilaire-de-Lusignan.

Raymond Soucaret parle des «talents» de son compère, de sa «capacité de travail», d'une «puissance d'imagination» et d'une «persévérance. Il avait le goût de la recherche de la valeur ajoutée pour son territoire et cette vision d'entreprendre pour le Lot-e-Garonne.»

Le maire de Francescas reconnaît aussi que Jean François-Poncet «a bousculé le rythme» qui avait été pris dans ce département. «Il a imposé le sien et nous a fait croire à raison que cela était possible de faire, à une époque où la décentralisation permettait justement de faire.»

Puisant dans une mémoire lointaine, Raymond Soucaret parle du combat pour le pruneau d'Agen dans les années 1970. «Il paraît que les fonctionnaires européens s'en souviennent encore.» Il évoque les visites des Giscard d'Estaing, Barre, Chaban-Delmas, Alain Poher alors président du Sénat… De la rénovation des maisons de retraite, de la «relance du tourisme», de l'Agropole, «des salles des fêtes» et des projets menés à leur terme. «Un président de la République de Lot-et-Garonne» rien de moins pour le compagnon de route de plus de trente ans.

 

 

 

retour

Mentions legales | Liens | Accueil |Plan du Site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves
Conception et maintenance
: e-kommunikation.com