bastide francescas

Samedi 22 octobre

Quinze équipes en lice pour le bouclier de Galinus

Le bouclier de Gallinus en jeu

poule au pot à francescas

Samedi 22 octobre, à la salle des fêtes, la communauté de communes des Coteaux de l'Albret organisera le 7e concours intercommunal de poule au pot farcie de Noste Henric. De nouvelles équipes de cuisinières y participeront et ce sera ainsi une occasion de découvrir de nouvelles saveurs.
Qui emportera le bouclier de Gallinus détenu par la commune de Calignac ?

Au programme : dès 19 heures, apéritif et présentation du jury ; à 20 heures, repas (adultes 17 euros, enfants jusqu'à 12 ans 10 euros) ; à 22 heures, présentation des candidats et remise du bouclier de Gallinus ; à partir de 22 h 30 la soirée continuera par un bal animé par Mick Fontaine. Les réservations sont ouvertes au 05 53 97 23 24 ou au 05 53 65 41 40.

La Fête des talents, qui mettait en lumière les artistes du pays s'essoufflant, les élus de la Communauté de communes des Coteaux de l'Albret se sont interrogés quant à son remplacement sur un thème emblématique. Ainsi est né en 2005 le Concours de la poule au pot farcie, qui donne lieu, chaque année le troisième samedi du mois d'octobre, à une manifestation très prisée à la salle des fêtes de Francescas.

« Au pays d'Henri IV et de Sully, choisir la poule au pot pour thème emblématique à notre fête intercommunale nous a semblé pertinent », expliquent Raymond Soucaret, maire de Franscescas, Francis Malisani, premier magistrat de Moncaut, président de la Communauté de communes, Paulette Laborde, première adjointe de Francescas et Christian Lussagnet, élu municipal de Moncrabeau et conseiller général de Francescas.

« Si la poule au pot se fait encore, beaucoup la connaissent sans farce. C'est pour perpétuer nos coutumes, nos saveurs, notre cuisine, renforcer les liens qui unissent les habitants de nos treize communes, conforter notre identité que nous avons opté pour ce plat traditionnel », commente Raymond Soucaret qui ne conçoit pas une poule sans son farci et le cérémonial qui prévaut à sa dégustation.

Mais avant, il faut la cuisiner et c'est là qu'entrent en scène les quinze équipes (une au moins par commune) de cuisiniers ou plutôt de cuisinières pour briguer le bouclier de Galinus.

Fabriqué par le maire d'Espiens, Guy Geoffre, il est remis en jeu à chaque édition.

Les ingrédients fournis
Dans un souci d'égalité, le comité d'organisation, animé par les membres de la Commission culture et patrimoine, fournit les poules provenant du même élevage, les légumes (navets ronds, poireaux, carottes) le pain rassis, élément de base pour le farci fait avec le foie, le cœur, le gésier de la volaille mélangés à de la chair à saucisse, le tout étant lié avec des œufs. Seules les épices ne sont pas fournies.

Lauréate de la première édition et n'en manquant aucune, la Moncautoise Yolande Lacarrère explique que la préparation est indispensable à la réussite. Le travail débute la veille avec la découpe, la réalisation de la farce. Mais elle ne dévoile aucun « petit secret » qui fait la différence. Tout juste, dit-elle, « il faut attendre que l'eau de la marmite commence à bouillonner », pour y plonger la poule et préparer un mets qui doit « mijoter pendant trois heures ».

La trentaine de cuisiniers œuvrent ainsi côte à côte durant l'après-midi dans des effluves qui se répandent sur le territoire de la communauté. Ils attirent plusieurs centaines de gourmands, impatients de goûter à cette potion magique un peu à la façon d'Obélix et de ses amis irréductibles Gaulois. Servis par les élus délégués des communes qui assurent l'intégralité du service, les convives commencent par le traditionnel bouillon au vermicelle avant de s'attaquer à la viande et à la farce qu'il faut savoir doser au bout de la fourchette pour mieux apprécier. Le tout étant accompagné de moutarde et de cornichons et arrosé d'un petit vin du pays.

Dès lors, la soirée pourra débuter, et le jury constitué de professionnels - dont un viticulteur du Brulhois et le restaurateur Prabonne, patron du relais de la Hire - aura à distinguer le meilleur bouillon, la meilleure farce et la meilleure poule au pot dans son ensemble.

Il restera ensuite aux maires des treize communes, à l'exception du doyen Raymond Soucaret, à nettoyer la salle comme à chaque fois.

495 couverts ont été servis.

Finalement c'est Lamontjoie qui remporte le bouclier de Gallinus!

Michel Laffargue

 

 

 

Mentions legales | Liens | Accueil |plan du site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves Conception et maintenance : e-kommunikation.com