bastide francescas

LE CRIME D'UN CULTIVATEUR

Nérac, 14 août 1924

Lundi, vers 4 h. du soir, M. Frédéric Julien,
cultivateur à Larrouy, rentrait
chez lui monté sur une charrette à boeufs
conduite par un de ses voisins ; tous deux
venaient de faire des provisions diverses en
en vue du battage de leur récolte. Arrivés à 300
mètres environ du domicile de Julien, ils rencontrèrent le nommé Coulange, âgé de 48 ans, également cultivateur, demeurant à Lauvignon, commune de Fieux, et avec qui M. Julien était, depuis longtemps, en désaccord.
Que se passa-t-il alors? On ne le sait pas
encore au juste et c'est ce que l'enquête ne
tardera pas à etablir. Toujours est-il que des
injures furent échangées entre MM. Coulange
et Julien, qui descendit, de la charrette.
Le compagnon de route de ce dernier, n'attachant pas d'importance à l'altercation sur-
venue entre les deux hommes, continua son
chemin.
Un peu plus tard - Coulange sa constituait prisonnier à la gendarmerie de Francescas,
déclarant qu'il venait de tuer M.Julien.
Accompagné du docteur Esquirol, la gendarmerie de Francescas se transporta sur les lieux et trouva le corps de la victime, la tète
fracassée.
Le meurtrier avoue avoir commis son crime à l'aide d'une fourche en fer dont il se servait pour dépiquer.
Après les premières constatations, le corps du malheureux Julion fut transporté à son domicile, où le parquet de Nérac s'est rendu hier, accompagné de M. le docteur Benquet,
médecin légiste.
Coulange, mis en état d'd'arrestation, a été incarceré à la maison d'arrêt de Nérac.


Mentions legales | Liens | Accueil |plan du site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves Conception et maintenance : e-kommunikation.com